Terres Romanes d'Auvergne

Terres Romanes d'Auvergne : un périple suprenant à la découverte du Moyen-Âge !

Terres Romanes d'Auvergne : un périple suprenant à la découverte du Moyen-Âge !
Terres Romanes d'Auvergne : un périple suprenant à la découverte du Moyen-Âge !
  • Christian KAROUTZOS
    Adjoint à la culture à la ville d\'Issoire et secrétaire de l\'association Terres Romanes d\'Auvergne.
  • Pierre DENEUVE
    Attaché de Conservation du Patrimoine au Pôle Patrimoine de la ville d\'Issoire.
  • Jean-Luc FRAY
    Professeur d'Histoire médiévale à l'Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand.
  • Martine JULLIAN
    Maître de conférences à l'Université de Grenoble.
  • Annie REGOND
    Maître de conférences à l'Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand.
  • Pascale CHEVALIER
    Maître de conférences à l'Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand.
  • Alessia TRIVELLONE
    Maître de conférences en Histoire médiévale à l'Université de Montpellier.
  • David MOREL
    Ingénieur de recherches en archéologie médiévale.
  • Marie CHARBONNEL
    Docteur en d'Histoire de l'art.
  • Nathanaël NIMMEGEERS
    Chercheur contractuel à la Casa de Velasquez.
  • Sébastien FRAY
    Docteur en d'Histoire médiévale.
  • Nathalie MONIO
    Doctorante en archéologie.
  • Nous remercions M. DUBY et notre public toujours fidèle.
    Cliquez ici pour lire la suite...

Depuis le 1er décembre 1999, dix communes auvergnates se sont réunies pour donner un nouvel élan culturel et touristique à une région au patrimoine roman exceptionnel. C'est ainsi que Auzon, Blesle, Brioude, Clermont-Ferrand, Issoire, Lavaudieu, Orcival, Mailhat-Lamontgie, Saint-Nectaire et Saint-Saturnin ont donné naissance à l'association Terres Romanes d'Auvergne.

Le Moyen Age s'étend de la chute de l'Empire romain en 476 à celle de l'Empire byzantin en 1453. Cette longue période est divisée entre le Haut Moyen-Age, qui prend fin aux alentour de l'An mil, et le Bas Moyen-Age. L'époque romane s'inscrit dans cette seconde période pour laisser peu à peu le pas à l'esthétique gothique, aux alentours de 1180.

Découvrez le Moyen-Age avec Terres Romanes d'AuvergneLe baptême de Clovis Ier ou le couronnement de Charlemagne à Rome en 800 traduisent l'implantation progressive du christianisme au sein du royaume franc. Parallèlement, l'écriture va se développer chez les ecclésiastiques, donnant ainsi à l'Eglise un pouvoir grandissant.

Au IXe siècle, les invasions barbares se succèdent et provoquent le morcellement de l'empire franc, partagé entre les trois petits-fils de Charlemagne lors du trait‚ de Verdun en 843. Cet éclatement va entraîner l'essor du régime féodal qui sera à l'origine du développement soudain de l'architecture militaire.

Dans un même temps, l'architecture religieuse voit ses caractéristiques se prononcer : les voûtes remplacent désormais les charpentes, les murs et supports se renforcent. C'est la naissance de l'architecture romane pure vers l'An mil et le fleurissement de la sculpture et de la peinture murale qui l'accompagne.

La Basse-Auvergne, dont la zone géographique rassemblait alors le département du Puy-de-Dôme, une partie de celui de l'Allier, le nord du Cantal et l'arrondissement de Brioude en Haute-Loire, fut largement marqué par cette explosion architecturale et se trouva recouverte "d'un blanc manteau d'églises".

Si, d'un point de vue politique, cette région resta longtemps plongée dans un contexte de troubles et de luttes face au pouvoir royal, son unité culturelle et artistique demeure exemplaire.

A toutes et à tous, nous souhaitons la bienvenue
sur la route des « Terres Romanes d'Auvergne ».
Cliquez ici pour lire la suite...

Bienvenue sur le site « Terres Romanes d'Auvergne »

Depuis le 1er décembre 1999, dix communes auvergnates se sont réunies pour donner un nouvel élan culturel et touristique à une région au patrimoine roman exceptionnel. C'est ainsi que Blesle, Brioude, Clermont-Ferrand, Issoire, Lavaudieu, Orcival, Mailhat-Lamontgie, Saint-Nectaire et Saint-Saturnin se sont regroupées pour donner naissance à l'association « Terres Romanes d'Auvergne ».

Ajouter cette page à vos favoris