Terres Romanes d'Auvergne

Brioude, une grande église de pèlerinage

Brioude, une grande église de pèlerinage
Brioude, une grande église de pèlerinage

Préfecture de la Haute-Loire, Brioude sud, aux confins de la Limagne auvergnate, doit l'origine de son nom à "briv" qui signifie pont sur l'Allier, sur la route qui relie la France du nord au sud.

A partir du IVe siècle, le martyre de saint Julien, protecteur de l'Auvergne, et le pèlerinage qui s'ensuit sur sa tombe donnent à la ville une dimension de capitale régionale religieuse et politique. Sous la protection d'une double ceinture de remparts médiévaux, chanoine comtes, nobles, bourgeois et manants ont construit des demeures encore bien conservées : maisons romanes, maisons à pans de bois et hôtels particuliers classiques... Dans l'immeuble du doyenné on peut admirer un plafond armoirié du XIIIe siècle.

Au centre de la ville, la basilique Saint-Julien, la plus grande des églises romanes d'Auvergne, témoigne de ce prestigieux passé. Caractérisé par une riche polychromie en camaïeux de roses et de jaunes, et par une grande originalité architecturale, elle échappe à l'archétype des "églises majeures auvergnates" pour s'inscrire dans le courant des grandes églises de pèlerinage.

Le parti pris de qualité se substitue ici à celui d'homogénéité, mettant côte à côte la partie occidentale (XIe s.), la partie orientale (XIIe s.), et le couvrement gothique du vaisseau central (XIIIe s.). Le sol est recouvert d'un pavement de galets, agencés en motifs géométriques (XVIe s.) au-dessous de ce pavement un primitif du IXe siècle dont une partie à été mise à jour. La basilique a conservé l'ensemble de sa sculpture monumentale : plus de 300 chapiteaux romans développent une iconographie profondément enracinée dans les mythologies antiques.

Une partie significative des "peintures à fresques" romanes peut encore être admirée, particulièrement le Jugement Dernier qui couvre les murs et la voûte de la Chapelle Saint-Michel (XIIe s.) ainsi que les motifs décoratifs des piliers de la nef (XIe s.). Le mobilier d'époque romane, complètement dispersé, a cédé la place à quelques statues remarquables : Christ Lépreux de la Bageasse, Vierge parturiente, Vierge à l'Oiseau, Retable de Vanneau. Autre lieu exceptionnel conservé : La Fontaine Saint-Julien, monument roman, où, selon la tradition, fut martyrisé Saint Julien.

Brioude, une grande église de pèlerinage

Préfecture de la Haute-Loire, Brioude sud, aux confins de la Limagne auvergnate, doit l'origine de son nom à "briv" qui signifie pont sur l'Allier, sur la route qui relie la France du nord au sud. A partir du IVe siècle, le martyre de saint Julien, protecteur de l'Auvergne, et le pèlerinage qui s'ensuit sur sa tombe donnent à la ville une dimension de capitale régionale religieuse et politique.

Ajouter cette page à vos favoris