Terres Romanes d'Auvergne

Mailhat-Lamontgie, une étonnante église de campagne

Mailhat-Lamontgie, une étonnante église de campagne
Mailhat-Lamontgie, une étonnante église de campagne

Situé à quelques jets de flèches au sud-est de la cité de Saint-Austremoine, le petit village de Mailhat renferme l'une des plus étonnantes églises de campagne de la Limagne d'Issoire.

Bien que de taille modeste, cette ancienne chapelle du prieuré clunisien de Sauxillanges possède un programme sculpté qui n'a rien à envier à ceux des églises majeures de Basse-Auvergne. Paroissiale jusqu'à la Révolution, Notre-Dame de Mailhat fut construite à la fin du XIIe siècle par une école auvergnate ayant subi une influence languedocienne.

Doté d'une nef unique, d'un chœur à plan tréflé et d'un narthex typiquement auvergnats, cet édifice a subi quelques aménagements au XIVe siècle : l'abside fut surélevée de plusieurs mètres pour recevoir une pièce fortifiée. Cette abside, de forme polygonale, adopte une structure architecturale fréquemment employée dans certaines églises de la région, comme à Auzon pour la collégiale Saint-Laurent. Outre son architecture caractéristique de la région, le monument offre un portail sud exceptionnel : des voussures en plein cintre reposent sur un alignement de colonnettes à chapiteaux, dont certaines, en marbre bleu, sont des remplois d'époque gallo-romaine.

Les sculptures sur les piédroits représentent des poissons, une femme aux seins mordus par des serpents, des personnages accroupis. Luxure, avarice, vices semblent envahir l'extérieur du monument, s'appropriant également les nombreux modillons aux faces simiesques troublantes. A l'intérieur, des anges, des hommes barbus, accroupis, s'accaparent les chapiteaux. A des atlantes répondent des sirènes à queue bifide ; une chouette engloutit une tortue...

Mailhat-Lamontgie, une étonnante église de campagne

Situé à quelques jets de flèches au sud-est de la cité de Saint-Austremoine, le petit village de Mailhat renferme l'une des plus étonnantes églises de campagne de la Limagne d'Issoire. Bien que de taille modeste, cette ancienne chapelle du prieuré clunisien de Sauxillanges possède un programme sculpté qui n'a rien à envier à ceux des églises majeures de Basse-Auvergne.

Ajouter cette page à vos favoris